Actualités

Le Centre de santé de Memphrémagog a son CT-Scan 0

Par Christian Caron

Le chef de département d'imagerie médicale du CSSS de Memphrémagog, Robert Fradet, et son assistante Hélène Savoir, procèdent ici à une démonstration du CT-Scan, une pièce d'équipement acquise au coût de 1 250 000 $.

Le chef de département d'imagerie médicale du CSSS de Memphrémagog, Robert Fradet, et son assistante Hélène Savoir, procèdent ici à une démonstration du CT-Scan, une pièce d'équipement acquise au coût de 1 250 000 $.

Le département d'imagerie médicale du Centre de santé et de services sociaux de Memphrémagog dispose maintenant d'un tomographe axial, mieux connu sous le nom de CT-Scan. La mise en opération de cette pièce d'équipement médicale sophistiquée a été annoncée, mercredi, en conférence de presse, en présence des représentants médicaux concernés.

L'ajout de cette nouvelle technologie vient aujourd'hui compléter le parc d'équipements spécialisés et entièrement numérisé en imagerie médicale. « L'acquisition de cette nouvelle technologie témoigne de notre désir d'améliorer nos soins et services de santé », a fait savoir le président du conseil d'administration du CSSS de Memphrémagog, Jacques Juby.

Comme l'a précisé celui-ci, l'achat du CT-Scan au coût de 1 250 000 $ fut possible grâce au soutien financier du ministère de la Santé et des Services Sociaux (700 000 $), de la Fondation de l'hôpital Memphrémagog (300 000 $) et de l'établissement lui-même (250 000 $).

« Cette acquisition alimente notre engagement à constamment se rapprocher de la communauté », a ajouté le président Jacques Juby.

Le CT-Scan est un appareil de radiologie assisté par ordinateur qui permet d'examiner les organes par coupes transversales et de diagnostiquer les pathologies avec une grande précision. On a notamment recours à ce genre d'examens dans les cas de traumatismes graves, d'accidents cérébrovasculaires ou de cancers.

Présent à la conférence le député d'Orford, Pierre Reid se réjouit grandement de ce pas en avant pour le Centre de santé. « C'est une nouvelle étape de notre hôpital dans le domaine de l'imagerie médicale. Cela va grandement favoriser la pratique médicale en permettant de meilleurs diagnostics », a indiqué le député d'Orford.

Dans l'esprit de ce dernier, un environnement technologique de pointe constitue un préalable à une pratique médicale de qualité. C'est pourquoi, a-t-il dit, le gouvernement investit des sommes considérables pour doter le réseau hospitalier d'une gamme variée d'appareils de haute technologie médicale, particulièrement dans le champ de l'imagerie.

« Grâce à l'accès rapide à cet appareil à Magog, les répercussions positives à venir sont encourageantes », a noté Pierre Reid. Le nombre d'examens de tomodensitométrie réalisés à Magog devrait progressivement augmenter d'ici trois ans pour atteindre le niveau de 5400.

Le président de la Fondation de l'hôpital, Gilles Pouliot, s'est dit fier de contribuer (300 000 $) à cette acquisition. Cette somme a été amassée à la suite de la campagne majeure, de même qu'au tournoi de golf 2008 et au tirage auto 2009.

Le directeur des services professionnels, Gaston Pelletier, a pour sa part mentionné que la mise en opération d'un CT-Scan devrait contribuer à la rétention de spécialistes à Magog.

Chef de département d'imagerie médicale, Robert Fradet a rappelé que l'établissement a réalisé de belles choses depuis 2008. «Mais là, avec ça, c'est le dessert, a-t-il dit pour imager l'importance de cet équipement. Cet appareil va nous permettre le raffinement des diagnostics. On va pouvoir offrir toute la gamme des examens et disposer des résultats sur place».