Actualités

19e Gala des Grands Chefs de l’Estrie 0

Par Maryse Mathieu

Succulent! Mieux encore : exquis! Oui, les médias ont pu goûter les hors d’œuvres du 19e Gala des Grands chefs de l’Estrie. Pour l’occasion, tel un apéro, les artisans de l’événement au profit de la Société canadienne du cancer ont été présentés à la presse, dans les jardins fleuris du Manoir Hovey, à North Hatley.

C’est dans une ambiance champêtre des plus agréables que le co-président d’honneur du Gala, Pierre A. Cameron, a rappelé combien il faut apprécier la santé et qu’il faut aider ceux qui luttent contre le cancer. Humant les fleurs du jardin, montrant la beauté du lac Massawippi devant le Manoir, il pointe ses deux frères, co-présidents avec lui, et dit : « On est toujours ensemble… ce sera lequel des trois qui sera touché par le cancer? On ne le souhaite pas, mais les statistiques sont là pour le prouver…ça peut arriver ».

L’homme d’affaires, copropriétaire du Groupe Cameron, évoque les statistiques qui font état que 47% des hommes risquent d’être touchés par un cancer au cours de leur vie, tandis que ce pourcentage est de 40% chez les femmes. « Personne n’est à l’abris. J’invite la population à participer au souper gastronomique du Gala des Grands Chefs qui est un gros événement de financement pour la Société canadienne du cancer. Il reste quelques billets! »

Menu raffiné

L’expérience culinaire du 19e Gala des Grands Chefs de l’Estrie est qualifiée de mémorable. Plus de 300 convives sont attendus le 19 septembre à l’Hôtellerie Le Boulevard à Sherbrooke. « On y prépare des repas qui sortent de l’ordinaire! On joue avec plein de saveurs pour agrémenter le palais des gens qui vont venir nous voir ce soir-là », souligne, avec un grand sourire, Roland Ménard, chef exécutif au Manoir Hovey, qui s’implique au Gala depuis la première édition.

« Ça va commencer par des canapés avec suprême de volaille farcie au fenouil, tomates et olives noires, enveloppé de prosciutto », indique-t-il, énumérant le menu et insistant pour que les journalistes dégustent également le Sabayon au cidre de pommes et poire, avec fromage bleu Ermite. Mon verdict : un délice ! Je me suis vite empressée d’aller voir ce que pouvait bien être le dessert… un Big-mac-aron (Wow!), spécialement concocté par le chef Daniel Charbonneau de OMG Burger.

« Les chefs adorent participer! Il y a une belle ambiance de camaraderie et ils adorent cuisiner ensemble! », confie Margot Orfali, présidente du comité organisateur.

Le Gala est également une belle occasion de donner une chance à une dizaine d’étudiants en cuisine du Centre 24-Juin qui aideront les chefs, tout comme une quarantaine d’autres qui assureront le service. « On a tellement une bonne collaboration avec les chefs! Ils viennent à l’école hôtelière pour préparer les plats », explique Steve Beauchemin, chef-enseignant. « C’est là que l’élève voit toute la logistique de A à Z d’un événement à 300 convives », ajoute Lise Couture, responsable du service de la restauration au Centre 24-Juin.

Bien que l’événement soit à la merci des commanditaires et de la générosité des gens, Diane Tremblay, agente de développement à la Société canadienne du cancer (Région Estrie) espère récolter au moins 100 000 $. « Les gens peuvent aller sur le site jeveuxdonner.ca et, pour chaque dollar, on voit dans quoi est réparti l’argent : dans la recherche, la prévention, etc. ». Elle explique qu’en Estrie, l’organisme offre gratuitement du matériel de soins, des prothèses capillaires et mammaires, des foulards et du soutien varié.

 

Commentaires des lecteurs »

En ajoutant un commentaire sur le site, vous acceptez nos termes et conditions et nos nétiquettes.